Sélectionner une page

Que la sécurité routière soit une priorité gouvernementale, nous sommes tous d’accord, car derrière les accidents de la route ce sont des drames que vivent beaucoup trop de familles. Récemment encore, notre ville a été particulièrement touchée : un jeune homme a perdu la vie et plusieurs autres ont été gravement blessés. Nous ne pouvons qu’avoir une pensée pour ces jeunes gens et leurs parents à jamais traumatisés. Mais, aussi graves que soient ces accidents, ils sont le plus souvent liés à des imprudences individuelles.

Mais ce gouvernement est en guerre contre les automobilistes et a décidé de les tondre toujours plus ras : prix des carburants qui explosent, multiplication du nombre de radars qui ont rapporté plus d’un milliard d’euros à l’Etat en 2017 et limitation de vitesse à 80 Km/h sur les routes secondaires qui fera encore augmenter le nombre de PV. Les Français ne sont pas naïfs et voient bien que toutes ces mesures visent en priorité à remplir les caisses de l’Etat.

On peut y ajouter :
– La réforme du contrôle technique, augmentant le nombre de points de contrôle avec en prime une hausse de son coût de 20%, avec pour certains parmi les plus modestes de nos concitoyens l’immobilisation du véhicule et peut-être même son envoi à la casse.
– La décision du gouvernement de céder à des sociétés privées les contrôles de vitesse sur les routes qui entrainera, à coup sûr, une course au profit.

« STOP », les automobilistes ne sont ni des vaches à lait ni des délinquants ! C’est l’amélioration des infrastructures routières qui sauvera des vies, pas le racket des Français !

Jean-Paul PILOZ
Délégué départemental RN 81
Conseiller municipal et communautaire de Castres
Conseiller régional d’Occitanie