Sélectionner une page

(…) Julien Bacou, 32 ans, succède à Jean-Paul Piloz qui était responsable départemental depuis 7 ans. «Aux premières législatives, nous tournions à 5 % dans le Tarn. Aux dernières élections départementales, nous avons atteint les 27 % et avons réussi à être présents dans 17 cantons sur 23 au second tour», se félicite Jean-Paul Piloz qui rappelle les résultats aux municipales avec l’entrée de conseillers municipaux de son parti à Albi, Castres, Carmaux, Gaillac. (…)

Le trentenaire veut s’appuyer sur l’expérience de son prédécesseur. «Nous n’allons pas prendre de vacances pour occuper le terrain avec les militants. On prépare la rentrée pour le lancement de la campagne des Européennes», annonce Julien Bacou. (…)

Les responsables du mouvement taclent aussi les Républicains. «Après l’échec de Fillon, ils s’aperçoivent que Wauquiez n’est pas l’homme de la situation». (…)

Dans le Tarn, le Rassemblement national revendique entre 500 et 600 adhérents.

SOURCE : La Dépêche du Midi du 7 juillet 2018