Sélectionner une page

A la mi-août le ministre de la Cohésion des territoires Mr Mézard s’est rendu à ALBI pour signer l’action « Cœur de ville » qui prévoit une dotation de 14 millions d’euros pour la revitalisation du centre-ville et la réhabilitation de logements dans les quartiers.

Il y aurait déjà beaucoup à dire sur des élus locaux qui se retournent vers l’Etat pour sauvegarder les commerces de centre-ville, alors qu’ils ont accordé avec excès des autorisations d’ouverture de grandes et moyennes surfaces alimentaires ou d’habillement en périphérie de notre ville.

Mais il se trouve que le Ministre en a également profité pour se rendre dans le quartier sensible de Cantepau, et que pour « sécuriser » cette visite la Police a reçu l’ordre de prévenir dans les jours précédents les dealers du quartier que le déploiement de forces de l’ordre prévu ce jour là ne les concernerait pas !

Comment s’étonner que la Police ne soit plus respectée, quand on achète la paix sociale et civile auprès de délinquants ou de représentants communautaires, avec le silence de politiques locaux qui ferment les yeux.

Quand il n’y a plus d’Etat de droit, c’est l’anarchie qui s’installe.

Frédéric CABROLIER
Conseiller municipal et communautaire d'Albi
Conseiller régional d'Occitanie
Responsable 1ère circo du RN.81
Tél : 06 81 09 30 21