Sélectionner une page
Il a un siècle, le 11 novembre 1918, l’armistice marquait la fin des combats de la Première guerre mondiale (1914-1918). Ce conflit fit plus de 18 millions de morts, militaires et civils, et davantage encore de blessés, d’invalides et de mutilés. Alors, pour ce centenaire, c’est avec une émotion toute particulière que dimanche prochain Castres rendra hommage à ses morts de la « Grande Guerre ».

Les noms de ces Castrais, héros de la patrie, sont gravés pour l’éternité sur notre Monument aux Morts, dans nos cimetières et nos églises. L’exposition « L’histoire du CO » nous rappelle aussi que l’effectif du Castres Olympique fut décimé : 41 joueurs et dirigeants morts pour la France dont les 3 frères Nicouleau. La stèle du stade Pierre-Fabre en témoigne.

Nos soldats, nos poilus, croyaient en la France et ont consenti au sacrifice suprême pour leur Patrie. Ils se sont battus pour chasser l’envahisseur de notre sol, l’ennemi qui franchissait nos frontières, celui qui voulait nous imposer : Ses lois, sa langue, son drapeau, son mode de vie, ses coutumes…

Hier, ces hommes ont lutté pour notre liberté. Aujourd’hui, ceux normalement garants de notre souveraineté s’enfoncent chaque jour un peu plus dans un cynisme absolu, allant de repentances en soumissions. Incapables de lutter contre l’invasion migratoire, l’insécurité, l’islam radical… Un président enlacé avec un voyou torse nu qui nous fait un doigt d’honneur, des ministres déserteurs avouant ouvertement leur impuissance face au chaos qu’ils ont créé.

Comme l’a écrit le Général Marcel Bigeard « J’ai mal à ma France ».

Les élus du Rassemblement National « Castres Bleu Marine »
Jean-Paul PILOZ, Patrick SAÏS.