Sélectionner une page

A Gaillac, comme partout en France se répand le sentiment de ne pas être entendu mais seulement méprisé. De ne pas voir prises en compte ses aspirations les plus légitimes : vivre dignement et être considéré, tout simplement.

Le NON des Français à la constitution européenne de 2005, piétiné ; le Rassemblement National, avec plus d’un tiers des voix à la présidentielle, à peine représenté au Parlement… Où est passé la Démocratie ? Cette mascarade a fait croire à un pouvoir arrogant qu’il pouvait imposer des taxes de plus en plus injustes aux citoyens modestes.

Mais trop c’est trop ! Malgré l’habillage écologique, les dernières mesures fiscales d’un gouvernement jugé pire que celui de « l’ancien monde » ont fait exploser une colère généreuse, celle des Gilets jaunes qui exigent la restauration d’une véritable démocratie et un équitable partage des richesses.

Derrière les casseurs, mis en avant par les médias et le gouvernement pour discréditer un mouvement pacifique, populaire et spontané, les Gilets jaunes ont donné une leçon de courage et de solidarité et fait reculer le pouvoir en exigeant, à l’instar du RN depuis fort longtemps, la fin du matraquage fiscal et l’instauration d’un référendum d’initiative populaire.

Des centaines de milliers de « Gaulois réfractaires » ont décidé de relever la tête, de se faire enfin entendre et de ne plus être les victimes consentantes de l’évasion fiscale des multinationales qui, à contrario, privilégient l’importation massive de migrants semblant seuls avoir le droit de bénéficier d’aides gratuites de toutes sortes.

Telles nos lanternes chinoises éclairant l’hiver de Gaillac, les Gilets jaunes ont rallumé de leur couleur vive notre démocratie agonisante. Ils nous ont montré que rien n’était impossible ! Alors, à tous les Gaillacois, je souhaite une excellente année 2019.

Marie-Christine BOUTONNET
Conseillère municipale de Gaillac
Députée française au Parlement européen