Sélectionner une page

Pour étouffer la contestation, Jupiter a organisé un « Grand Débat ». Déjà en campagne électorale, il a entrepris une tournée spectacle dans les régions, un One-man-show avec des élus triés sur le volet. Le petit peuple en gilet jaune, lui, n’est pas invité. Il est tenu « gentiment » à distance. Drôle de débat, entre eux et eux ?

Il n’y a évidemment rien à attendre de ce « Grand Débat ». Ce n’est qu’une mascarade pour gagner du temps avec l’espoir de reprendre la main. Un débat pourquoi faire d’ailleurs ? Le Président voudrait nous faire croire qu’il ne connaît pas les problèmes dont souffre la France et les Français alors que les rapports d’experts s’empilent depuis des années à l’Elysée.

Heureusement, Castres échappera à la venue de MACRON et des centaines de policiers et gendarmes sans lesquels il ne peut plus se déplacer en France. Il est tellement impopulaire qu’il ne voyage plus qu’en « mode furtif ». Il ne veut plus entendre le peuple crier sa colère. A l’inverse, la journée de manifestation départementale des « Gilets Jaunes », à Castres le 19 janvier, s’est déroulée dans la bonne humeur, sans violence et sans casse. Des parents accompagnés de leurs enfants, des retraités, des actifs, des chômeurs, des Français tout simplement…

Les solutions pour sortir de la crise sont simples. Emmanuel MACRON doit instaurer le référendum d’initiative populaire et le scrutin proportionnel, dissoudre l’Assemblée nationale afin que rapidement de nouvelles élections législatives soient organisées. Il n’y a pas d’autre issue possible.

Les élus du Rassemblement National « Castres Bleu Marine »
Jean-Paul PILOZ, Patrick SAÏS.