Sélectionner une page

« On peut mentir une fois à tout le monde, on peut mentir tout le temps à une personne, mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde. » (Abraham Lincoln)

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, l’objectif d’Emmanuel Macron est simple : rendre impopulaires les manifestants afin de les diaboliser aux yeux des Français. Sa stratégie est une vaste opération d’enfumage et il est bien aidé pour cela par les médias qui lui assurent le service après-vente. Alors oui, on peut dire que « ça a la couleur de la démocratie, le goût de la démocratie… mais que ce n’est pas la démocratie ». Après d’autres, les Gilets Jaunes l’ont appris à leur dépens.

Ce « Grand Débat » frise le ridicule car seulement quelques dizaines de Castrais ont rempli le cahier de doléances à la mairie. La seule vraie participation a été la conférence organisée le 16 février à Castres par les gilets Jaunes, avec près de 2000 participants.

Les partis politiques qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans, responsables de l’immigration de masse incontrôlée, ont laissé prospérer un fondamentalisme islamiste qui est incontestablement à l’origine de l’antisémitisme aujourd’hui. Les mêmes, qui n’ont pratiquement rien fait malgré les centaines de morts et les milliers de blessés des attentats en France, n’hésitent pas à user des pires invectives contre l’opposition nationale. Ce sont des « pompiers pyromanes » qui crient au feu ! Pire, alors que le gouvernement appelle à lutter contre la montée de l’antisémitisme, il est prêt à accueillir les djihadistes de retour de Syrie. Comprenne qui pourra !

Les élus du Rassemblement National « Castres Bleu Marine »
Jean-Paul PILOZ, Patrick SAÏS.