Sélectionner une page

Photo : Le Tarn libre

Julien Bacou, le candidat officiel du Rassemblement National qui conduira la liste de son parti lors des prochaines élections municipales à Graulhet a choisi de clarifier sa démarche vis-à-vis de Jacques Delaire le candidat dissident qui souhaite briguer la mairie de Graulhet en 2020. 

« Si Jacques Delaire se présente sur une liste dissidente contre la liste Rassemblement National que je conduirai lors des municipales de 2020, il sera exclu du parti du Rassemblement National. C’est d’une logique implacable. Aux dernières municipales le parti du Rassemblement National a recueilli plus de 25 % des suffrages sur Graulhet. Pour notre parti c’est un enjeu important.….

(…) le seul  argument que Jacques Delaire m’oppose c’est que je ne suis pas originaire de Graulhet. Il y a des maires RN venus d’ailleurs qui ont fait du très bon travail et qui ont fait de très bons scores aux élections suivantes. Si on est à l’écoute des citoyens et si l’on réalise le travail pour lequel on a été élu, il n’y a aucun problème…..

(…) Compte tenu des résultats des dernières municipales sur la ville, nous avons l’ambition de gagner. Ce dernier ne ferme pas la porte à son concurrent. Je suis prêt à reprendre Jacques Delaire sur ma liste, de même que je suis prêt à accueillir sur ma liste des  personnes qui ne sont pas encartées mais qui sont d’accord avec les trois points de mon programme…..

(…) C’est une ville très endettée  qui ne subsiste qu’avec les subsides et les aides des amis socialiste de la Région et du Département. La délinquance a augmenté de 9 % et le budget alloué à la sécurité en 2018 s’élève à 11 000 euros. C’est même pas 1 euro par habitant, c’est dérisoire, » regrette Julien Bacou.

Ce dernier rencontre les militants et multiplie les contacts pour être en mesure de conquérir la ville en 2020.

SOURCE : Le Tarn libre du 19 avril 2019