Sélectionner une page

Avec les beaux jours c’est un plaisir d’ouvrir grand les fenêtres, de profiter du soleil, d’écouter le chant des oiseaux le jour et des grillons la nuit.

Mais comme à l’habitude, nos concitoyens Castrais qui n’ont pas la chance d’habiter un quartier encore préservé vont subir d’autres chants beaucoup moins agréables, celui des moteurs de 2 roues. Et ils pourront crier leur colère et leur exaspération face au phénomène récurrent des rodéos urbains qui génèrent des nuisances sonores insupportables et diffusent un réel sentiment d’insécurité.

La bonne nouvelle, c’est que la loi a été durcie pour mieux réprimer ce phénomène. Le Code de la route, qui ne permettait pas de caractériser efficacement ces manquements à la loi, le permet désormais avec la création d’un nouveau délit destiné à sanctionner l’atteinte à la sécurité des usagers de la route et les troubles à la tranquillité publique. Les sanctions sont également plus lourdes : forte amende, peine de prison et confiscation du véhicule.

La moins bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas gagné. En effet, si les pilotes n’obtempèrent pas les policiers ont ordre de ne pas les poursuivre au nom du principe de précaution : ne pas mettre des vies en danger, car tout le monde sait que le moindre incident peut dégénérer en émeutes. Récemment à Grenoble, après un refus d’obtempérer, deux jeunes en scooter se sont tués en percutant un autobus. Conséquences : 100 véhicules incendiés, caserne de CRS attaquée, jets de cocktails Molotov contre les policiers, riverains pris en otage… Tous abandonnés à leur sort…

Néanmoins pour votre sécurité, tentez le 17 !

Les élus du Rassemblement National « Castres Bleu Marine »
Jean-Paul PILOZ, Patrick SAÏS.