Sélectionner une page

Le message des Français en colère a-t-il été entendu par le Président de la République à la fin du long et interminable débat ? Visiblement non et il semblerait que Emmanuel Macron, plus préoccupé par sa situation personnelle que par celle de la France, n’ait voulu que gagner du temps. Les Français qui y ont cru ou espéré ont le réveil douloureux.

La France vit, sans aucun doute, sa plus grande crise sociale de la Vème République : plus de 5 mois de manifestations, 11 morts, des dizaines de mutilés, des centaines de blessés, des milliers d’arrestations et de gardes à vue… A croire que ce gouvernement ne cherche pas à garantir la paix mais plutôt à anéantir l’unité de notre Pays. Diviser pour mieux régner !

Comme Saint Thomas (l’apôtre) il ne faut croire que ce que l’on voit, et ce que l’on voit n’est pas ce qu’ils disent, car cette année encore les Castrais s’aperçoivent que la taxe foncière dont ils devront s’acquitter ne cesse d’augmenter. Même si notre ville baisse son taux, l’Etat augmente les bases d’imposition et cette année la hausse des bases de la taxe foncière sera de 2,2% ce qui est supérieur à l’inflation. Cet impôt est injuste car réparti entre plusieurs collectivités, certaines vertueuses et d’autres non, à l’exemple de notre département socialiste qui s’adonne à son sport favori « le coup de trique » : taxer toujours plus les propriétaires tarnais.

Les élus du Rassemblement National « Castres Bleu Marine »
Jean-Paul PILOZ, Patrick SAÏS.