Sélectionner une page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme un «vote de classe»

« Plus on est «riche», plus on a voté Loiseau : le vote pour sa liste passe de 10 % auprès des revenus les plus faibles, à 21 % auprès de ceux disposant de revenus moyens pour culminer à 41 % auprès des Français aux revenus supérieurs ; soit, un différentiel de vote de 1 à 4 entre les électeurs les plus aisés et les plus modestes ! Inversement, plus on est «pauvre», plus on a voté RN : le vote Bardella passe de 17 % auprès des Français les plus aisés à 32 % (quasiment le double) auprès de leurs concitoyens les plus modestes… »

SOURCE : La Dépêche du Midi