Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Rassemblement National.

Alors qu’un rapport sénatorial tente besogneusement, par tous les moyens, de minimiser le montant de la fraude à la carte vitale, le magistrat Charles Prats est intervenu pour confirmer son inquiétude sur le niveau réel des détournements et sur le nombre de prestataires nés à l’étranger.

Sans s’en rendre compte, les chiffres du Sénat semblent mettre en lumière la présence pour le moins pesante de 2,35 millions de personnes en trop dans le système.

Un tel niveau d’alerte justifie une intervention immédiate des services de l’Etat pour examiner, sans tabou ni déni, ce qui apparaît comme une entreprise de prédation de notre système social.
Le Rassemblement National sera attentif au travail de la mission d’enquête que le Premier ministre vient de commander. Il lui demande la plus grande diligence et la plus grande transparence.

Si de tels niveaux de fraudes devaient être confirmés, le Rassemblement National demandera non seulement les vérités des chiffres, des mesures correctives drastiques, mais aussi des sanctions contre les échelons défaillants.