Sélectionner une page
Mais que se passe-t-il à Castres ?
Nous étions habitués aux cambriolages, aux rodéos sauvages, aux caillassages de véhicules, aux vols à l’arraché… Mais là, Castres passe au cran supérieur. Chaque semaine ou presque on apprend qu’une personne s’est fait violemment agresser. Impossible de tenir le compte des coups de couteaux ou autres. Désormais ce ne sont plus des faits divers mais des faits ordinaires que la presse classe généralement dans la rubrique des chiens écrasés.

En plein centre-ville, un couple rentre tranquillement chez lui quand deux individus, sans aucune raison, frappent violemment l’homme à la tête avec une pince métallique utilisée comme poing américain. La victime est évacuée sur les urgences avec un grave traumatisme crânien puis transférée à Toulouse pour y être opérée. On s’en doute, les deux voyous sont très connus des services de police notamment pour vols avec violences.

Boulevard Raymond-Vittoz, une jeune femme et son petit ami agressés par trois individus. Un des agresseurs était armé d’un couteau. Bilan, huit jours d’ITT pour ce jeune couple.

Guerre des quartiers : match aller, les « jeunes » d’Aillot et Laden font une incursion offensive dans le quartier de Lameilhé. Match retour, représailles des « jeunes » de Lameilhé contre ceux de Laden. Bilan de ces deux raids : deux blessés par coups de couteaux. La suite au prochain numéro…

Cette violence gratuite pourrit la vie des Castrais et tant que l’Etat persistera dans son inaction nous serons tous condamnés à la double peine : être agressé et payer pour le bien-être des voyous.

Les élus du Rassemblement National « Castres Bleu Marine »
Jean-Paul PILOZ, Patrick SAÏS.