Sélectionner une page

La passerelle qui fait la jonction entre les 2 voies de la gare Albi-Madeleine est fermée au public depuis début juillet pour raison de sécurité. Le contournement de la gare occasionne alors un détour de plusieurs centaines de mètres pour des personnes souvent âgées.

La Mairie qui a la charge de son entretien a confié à un cabinet d’étude le chiffrage et la faisabilité des réparations nécessaires.

En réponse à une question que nous avons posée en conseil communautaire, Mme le Maire ne s’est pas prononcée sur la réouverture de cette passerelle arguant d’un coût probable de réparation de plus d’un million d’euros.

Quand on met en parallèle le coût actuel de 10 Millions d’euros de la passerelle en construction au dessus du Tarn, on voit bien que la majorité actuelle privilégie le circuit touristique UNESCO au détriment d’albigeois qui empruntent une passerelle centenaire pour accéder aux commerces de proximité de leur quartier.

Œuvrer pour le tourisme c’est bien, mais cela doit passer après le bien-être de nos concitoyens et on peut déplorer que les habitants du quartier aient été mis devant le fait accompli.

Frédéric CABRIOLER, Conseiller régional d’Occitanie, Conseiller Municipal et Communautaire d’ALBI.