Sélectionner une page
Avec 26,09% des voix, la liste du Rassemblement National est arrivée en tête à Castres lors de l’élection européenne du 26 mai. Notre groupe municipal « Castres Bleu Marine » tient à remercier les 3750 électeurs Castrais qui ont glissé dans les urnes un bulletin Jordan Bardella.

La droite castraise avec 9,79% s’écroule et le PS avec 6,71% disparait du paysage politique. L’implosion de ces faux opposants, gauche/droite, a laissé la place à un clivage plus profond qui oppose aujourd’hui ceux qui croient en la France et ceux qui n’y croient plus. Evidemment c’est la conséquence de leurs politiques désastreuses, tant sur le plan économique que migratoire.

Avec 22,17%, Macron est le principal perdant, lui qui s’était directement impliqué dans cette campagne, n’étant plus le Président des Français mais le chef du clan de LREM. Il n’a cessé de clamer que son seul objectif, engageant même l’ensemble de son gouvernement, était de battre le Rassemblement National. Profitant pendant des mois, à lui seul, de la complaisance des médias, il se refuse aujourd’hui à prendre acte de sa défaite personnelle.

Après 30 ans d’alternance, entre droite molle et gauche immigrationniste, les Castrais exaspérés refusent de voir leur ville sombrer dans le chaos et de subir la loi des racailles. Les classes moyennes et populaires, ceux qui se lèvent tôt, ceux qui paient toujours plus en recevant toujours moins, demandent une véritable rupture politique. Les masques tombent : plus personne n’est dupe de leur trahison.

Les élus du Rassemblement National « Castres Bleu Marine »
Jean-Paul PILOZ, Patrick SAÏS.