Sélectionner une page

Greta, CETA, Verdier-Jouclas : même combat.

Ce 23 juillet, l’Assemblée Nationale recevait en grande pompe la prêtresse autoproclamée de la lutte contre le réchauffement climatique, Greta Thumberg. Si on peut lui laisser le bénéfice du doute sur sa sincérité, les masques tombent lorsqu’une journaliste lui demande quelle est sa position sur le vote de ratification du CETA à l’ordre du jour : « Aucune opinion » selon elle.

Ce traité, destructeur pour les agriculteurs français et dangereux pour les consommateurs, permettra notamment l’importation depuis le Canada de bovins nourris avec des farines animales et d’autres denrées ne répondant pas aux normes sociales, environnementales et sanitaires imposées notamment aux agriculteurs français.

Les trois députés tarnais ont voté en faveur du CETA. Seuls Jean Terlier et Marie-Christine Verdier-Jouclas, étaient présents lors du vote (Philippe Folliot votant par délégation).
Cette dernière qui s’exclamait à l’issue des résultats des élections européennes « le problème c’est la ruralité », n’a visiblement pas retenu la leçon et a envoyé un signal inverse aux éleveurs tarnais en votant en faveur du CETA. Une trahison supplémentaire qui en dit long sur l’écologie de façade affichée lors de ce dernier scrutin par la liste LREM.

Julien BACOU
Délégué Départemental RN81