Sélectionner une page

Souvent les subventions publiques (Etat/ Région/ Département/ Communes) représentent plus de 50% des ressources des associations culturelles.

C’est le cas à Albi pour la Scène Nationale avec 1,9 Millions d’euros de subventions publiques pour un budget de 3 Millions d’euros soit 63% des ressources, et c’est encore plus le cas pour le Centre d’ Art Le Lait puisque les subventions de fonctionnement représentent environ 400 000€ sur un budget d’environ 500 000€ soit 80% de subventions publiques.

En comparaison,  les subventions publiques pour le sport atteignent dans leur fourchette haute 20% du budget (SASP SCA), et on peut donc dire qu’avec de tels niveaux de subventions la culture se rapproche souvent d’un service public et devrait d’ailleurs les obliger à un minimum de neutralité notamment politique.

Si on ajoute que tous les habitants du grand albigeois peuvent profiter de leurs activités multiples et que par exemple 45% des abonnés à la Scène Nationale ne sont pas albigeois, que leur rayonnement est souvent départemental (cas du centre d’art Le Lait) ou régional (cas de la Scène Nationale ou de Pause Guitare), il m’apparait que la compétence culture devrait être une compétence communautaire.

Frédéric CABROLIER, Conseiller régional d’Occitanie,Conseiller Municipal et Communautaire d’ALBI
Tête de liste Municipales ALBI – Mars 2020