Sélectionner une page

Même si le circuit a obtenu  une nouvelle autorisation pour les 4 années à venir, les règles plus restrictives demandées notamment le passage de 24 dimanches d’exploitation par an à 12 met en difficulté les gestionnaires du circuit.

Si on y ajoute la construction d’un mur antibruit dans les 12 mois à venir, il est à craindre que le modèle économique actuel soit difficile à tenir.

Pourtant l’entrée dans la société gestionnaire du circuit DS EVENTS d’une société tarnaise spécialisée dans l’alimentation de véhicules en bioéthanol produit à partir de Maïs, Blé et Betterave va dans le sens d’une conversion progressive du circuit vers des énergies qui émettent beaucoup moins de gaz à effet de serre et de particules.

Ceci devrait réjouir les ayatollahs verts pastèques et l’association qui regroupe certains riverains du Séquestre qui ne cessent de porter plainte jusqu’à aboutir à la fermeture du circuit sous couvert de non respect du code de la santé public.

Nous renouvelons notre soutien aux entrepreneurs tarnais qui investissent pour le maintien d’un équipement qui fait partie du patrimoine albigeois et qui participe du dynamisme de notre ville.

Frédéric CABROLIER, Conseiller régional d’Occitanie, Conseiller Municipal et Communautaire d’ALBI
Tête de liste Municipales ALBI – Mars 2020